Templiers : Pas de confusions

Mise au point .

De manière régulière, L’ordre du Temple, le seul Ordre, réellement Templier, est confondu avec d’autres Ordres.
Quelques points d’histoire, pour mieux comprendre le processus et ne plus faire de confusions.

* Pour la référence Templière :
Notre Ordre, L’Ordre du Temple, est à ce jour, la stricte et unique continuité de L’Ordre du Temple Primitif, créé en 1129, à partir de la milice des pauvres chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, reconnaissable à partir de cette date par le port de la croix pâtée sur la cape blanche, qui leur a été octroyé.
Après avoir été l’auteur d’immenses réalisations, pendant plus de 2 siècles, Il a été interdit par le pape des Catholiques Romains en 1312, mais Jacques de Molay, Grand Maître, qui fut brulé en 1314, sous la vindicte du roi Philippe le Bel et du pape Clément V, avait pris ses précautions et transmis la Grande Maitrise à Jean Marc Larménius.
S’en suivi, dans la discrétion, la poursuite de l’ordre, dont on trouve la liste des différents Grands Maîtres, sur la charte, dite de Larménius, visible à Londres, jusqu’à Fabre-Palaprat, en 1804, qui avec l’aide de Napoléon 1er, remis au grand jour L’Ordre.
Après 1838, date du décès de Fabre-Palaprat, les dissensions, dues aux catholiques romains, qui refusaient d’accepter les statuts de 1813/1815 de Fabre-Palaprat, statuts indiquant clairement que les dignitaires de l’ordre devaient être de Catholiques Johannites, fit que l’ordre périclitât. De nombreux groupes se créèrent après, tous, se disant successeurs de Fabre-Palaprat mais aucun, ne peut être considéré comme tel, car ne respectant pas les statuts de 1813/1815, pour exemple : OSMTH, OSMTJ, etc.
D’autres groupes, en plus, s’autoproclament Templier, sans aucune filiation, ils sont nombreux, mais nous n'en citerons que quelques uns qui ont pignon sur rue, soit :
Ordre Supreme et militaire des Templiers de Jérusalem (OSMTH) -
Ordre secret du temple (OST) - ordre des nouveau chevaliers du christ (ONCC) - nouvel ordre mondial templier (NOMT) - Ordre suprême et militaire des chevaliers de Salomon (OSMCS) - Ordre souverain du temple Initiatique (OSTI) - Ordre des chevaliers du temple de Jérusalem - Ordre des templiers - Ordre des veilleurs du temple - L'ordre du temple Bernard de Clairvaux - L'ordre des trois épées - Ordre des templiers du Québec - etc. etc. etc.
Les membres de tous ces groupes, peuvent au mieux, être simples Chevaliers, soit chevaliers de l’épée, mais en aucun cas, Chevaliers du Temple, donc Templiers.

De plus, le NOMT, avec d'autres, depuis peu, essai de tromper les personnes intéressées par le temple, en déclarant que L'Ordre du Temple, serait devenu le rassemblement d'un certain nombre d'ordres, dont certains sont indiqués ci dessus.

Ces personnes ne sont pas à un faux près, quand il s'agit d'essayer de ramener à eux, ceux qui ne prennent pas le temps de vérifier la réelle filiation de ces groupes, afin d'obtenir les adhérents qu'ils ont bien du mal à recruter.
D’autres, ont fait pire, comme l’Ordre du Temple solaire, encore bien connu au Canada, qui a usurpé le titre, pour s’en servir dans le cadre d’une secte.

* Autre confusion :
Confusion entre L’Ordre du Temple et l’Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem ou Ordre de l'Hôpital, plus simplement les Hospitaliers ou encore Ordre de Malte.
Cet ordre est sous la tutelle de l’Église Catholique Romaine.
C’est à lui que fut donné les biens de L’ordre du Temple, après 1312, ce qui fait leur richesse actuelle et leur permet de toujours œuvrer, dans le cadre hospitalier.

A ce jour, le 47ème Grand Maître de L’Ordre du Temple, élu le 6 décembre 2014, conformément aux statuts de 1813/1815, est Tau Larménius, Patriarche de l’Eglise Johannite des Chrétiens Primitifs, comme l’était Fabré-Palaprat, le 46ème Grand Maître.

 

De plus,

Comment ne pas sourire ou rire en voyant les tenues de ceux des néo-templiers, qui aimeraient bien se faire passer et être considérés, comme de vrais templiers, mais qui n'ont, dans ce cadre, aucune filiation légitime.
Le port des gants blancs pour certains, port qui est de type maçonnique, mais en aucun cas, templier, nos frères de l'époque allaient sans doute combattre en gants blancs !!!!!!!

Des croix sur leurs tenues qui ne ressemble en aucun cas à la croix pattée d'origine.
Le port de super costumes de parade, pour certains responsables et même une casque
tte avec trois étoiles pour l'un d'entre eux, c'est à mourir de rire et en dehors de toute humilité.
Toujours dans la même incompréhension, l'organisation après certains chapitres, de soirées ou la robe longue et le smoking sont de rigueur.
La rigueur, la simplicité, l'humilité et très souvent la spiritualité, ne se retrouve pas au sein de ses pseudos ordres, qui restent dans le paraître et non l'être.
Vous pouvez toutefois retrouver ses valeurs, au sein de l'Ordre du Temple, le seul qui est, la stricte continuité de celui qui a été dissous par le pape de l'église catholique romaine en 1312 et qui a vu Jacques de Molay (Grand Maître et Geoffroy de Charney - Précepteur de Normandie), brulés à l'ile de la cité en 1314.

Pour rappel, voir notre page intitulée

Être Templier, c'est :